De l'Investissement dans son Role
avant le jour J en Murder Party

Ca y est, LE mail, LE courrier est enfin arrivé. Il était temps. Votre patience était en train de s'amenuiser plus rapidement que l'alibi d'un coupable dans un polar de gare...
Vous avez finalement reçu toutes les informations fournies avec soin par les organisateurs concernant votre personnage. Cette Murder Party promet d'intenses moments de roleplay.
Seulement voilà : aussi bon roleplayeur soyez-vous, l'interprétation d'un personnage n'est pas tout dans une Murder. Elle s'avère le plus souvent insuffisante à la réussite de l'évènement et aux bons souvenirs qui s'ensuivent. Les participants tout comme les organisateurs ont besoin, comme au théâtre, d'un ensemble de repères, qu'ils soient d'ordre esthétique, scénique ou autre, afin de parachever le tableau. Et pour cela, le seul site, le seul décor de jeu, la seule motivation des organisateurs sont des facteurs nécessaires mais pas suffisants. C'est là qu'intervient l'investissement du joueur.
C'est l'une des raisons principales pour lesquelles l'on reçoit son personnage bien avant le jour J : pouvoir s'investir dans son rôle.

S'approprier son personnage

Il est indispensable, pour prendre du plaisir à jouer un personnage, de maîtriser sa fiche de personnage. La maîtriser, cela signifie l'avoir lue plusieurs fois longtemps à l'avance, l'avoir mûrie, avoir intégré ses objectifs, ses interlocuteurs mais aussi ses manières, son phrasé et même sa démarche, au besoin. Quitte à prendre des notes, à reformuler ou à paraphraser sa fiche. Attention, on n'est pas non plus au Pensionnat de Chavannes. Le but n'est pas de rechercher le masochisme avant même le début du jeu. La notion de plaisir se doit évidemment d'être présente dans cette dimension de préparation quasi-théâtrale. En fait, le degré d'implication dans l'interprétation d'un personnage prouve souvent la motivation du joueur. Les plus motivés iront parfois jusqu'à rechercher des inspirations, écouter certaines musiques, regarder certains films, lire certains ouvrages en relation avec leur personnage. Si vous considérez cela comme un plaisir et non comme une corvée avant le jeu (ce qui serait dommage, vous feriez fausse route), nous ne saurions trop vous encourager à faire de même.

Soigner son costume

Le plus souvent, le premier contact que l'on a avec un autre personnage, c'est le contact visuel. Et tout un système de préjugés se met en branle dès le premier regard. Ne niez pas, nous faisons tous ça sans même nous en rendre compte. Maudit inconscient... En attendant, le costume a un rôle prépondérant quand il s'agit de la première impression sur les autres participants d'une Murder Party. Il serait donc dommage (n'ayons pas peur des mots, ce serait un réel gâchis) de réfléchir, de concevoir votre costume à la dernière minute. Il est important de penser son costume, de faire quelques recherches, d'en discuter avec les organisateurs, de leur demander des conseils ou de leur suggérer des propositions.
Evidemment, il est une autre question concernant le costume, une question aussi importante qu'inévitable : le budget. Soyons réalistes, il existe tous types de budgets pour tous types de costumes. D'expérience, il est possible de trouver des costumes fabuleux pour trois fois rien et, à l'inverse, de véritables fortunes englouties dans des costumes assez passables. Soyez donc vigilant.
A chacun sa méthode, ses finances, son temps d'investissement. Les plus acharnés les cousent ou les font coudre. Profiter des soldes pour acheter le tissu est souvent une opportunité financière intéressante. D'autres, plus collectionneurs dans l'âme (et plus prospères, sans aucun doute), achètent directement les éléments de costume, grâce auxquels ils se constituent peu à peu une panoplie dans laquelle puiser à chaque Murder Party. La location est une solution à court terme qui contente souvent les joueurs ayant le moins de temps à consacrer à la recherche de leur costume et disposant d'un budget moyen. Attention néanmoins à la caution : il arrive parfois que le costume loué ait à souffrir au cours d'une Murder Party. Mais souvent, il ne faut pas hésiter à reconnaître que le système D est une valeur sûre, à condition de le doubler d'un certain sens esthético-pragmatique. Garder son personnage à l'esprit dans les semaines et les jours qui précèdent permet souvent de dénicher la perle rare. Des boutiques comme Emmaüs, des lieux comme les brocantes, les braderies ou les vide-greniers et même la cave de votre grand-mère peuvent receler des trésors... A condition d'être sélectif et rigoureux.

Ne pas négliger les accessoires

Souvent, lorsque l'on ne tient pas à investir dans un costume intégral, on proclame que c'est l'accessoire qui fait le personnage. Et, dans une certaine mesure, c'est vrai. L'observateur aura, la plupart du temps, tendance à cristalliser son attention sur l'accessoire en question et son inconscient aura tôt fait d'occulter la cruelle absence de costume. Ayez donc quelque chose en main, pourquoi pas un outil ou un accessoire qui sera le prolongement direct de votre fonction, votre profession ou votre vocation.
Il est certain que l'accessoire focalise l'attention. Qui n'a jamais tenté de savoir ce que renfermait la mystérieuse mallette en cuir de son étrange voisin ?.. Allez, sincèrement ?.. Le costume est primordial, c'est vrai, mais n'oubliez pas les accessoires qui vous mettront en valeur au cours d'une scène où tout le monde aura les yeux rivés sur vous (Si si, ça arrive, on n'est à l'abri de rien en Murder Party...). De plus, l'accessoire a tendance à crédibiliser le personnage, à lui donner un peu plus de pertinence et de profondeur.


C'est fait ? Un dernier coup d'oeil dans la psyché... Bon, d'accord. Votre personnage n'a pas tout à fait la carrure d'un William Wallace, pas vraiment le costume d'un Louis XIV et pas exactement les instruments de mesure d'un Lavoisier. N'empêche que nous aimons à croire que la lecture de ce petit article vous aura donné des pistes de réflexion quant à ce que nous appelons « l'attente active d'une Murder Party ».

Un article de Olivier Bourgeois